En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.

Saipem sous le coup d’une enquête pour corruption au Brésil dans le cadre d’un contrat avec Petrobras

Partager sur print
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Saipem pétrole enquête corruption Brésil contrat Petrobras loi fcpa
Saipem – unité de forage offshore

Les autorités brésiliennes ont ouvert une procédure administrative à l’encontre de Saipem, une société italienne d’ingénierie pétrolière, concernant un contrat Petrobras de 63,4 millions de dollars remporté en décembre 2011 au Brésil.

Dans une déclaration du 30 mai 2019, la société a déclaré que l’autorité administrative brésilienne Controladoria-Geral da União avait informé les filiales française et brésilienne du groupe, respectivement Saipem SA et Saipem do Brasil, des procédures en cours.

Le contrat portait sur l’installation d’un gazoduc sous-marin reliant les champs de Lula (anciennement « Tupi ») et Cernambi dans le bassin de Santos, situé à 300 km au sud-est au large de la ville de Santos.

Saipem a déclaré que ses entreprises française et brésilienne « coopéreraient dans la procédure administrative en fournissant toutes les clarifications demandées par l’autorité administrative compétente ». Par ailleurs, le groupe a exprimé sa confiance dans « l’exactitude de la sentence », tout en notant « l’absence de circonstances permettant d’affirmer la responsabilité administrative des sociétés en question » à ce jour.

Ce n’est pas la première fois que Saipem fait face à des allégations de corruption. En janvier 2019, les procureurs de Milan ont ouvert une enquête à l’encontre de son directeur général et de deux de ses dirigeants sur des allégations de fausse comptabilité et de manipulation de marché entre 2015 et 2017.

Lire aussi : SNC-Lavalin : 5 milliards de dollars canadiens perdus en contrats suite aux accusations de corruption

SOURCES


Mission SKAN1 sur plusieurs pays France, Pologne, Suisse et Malte : évaluation ou due diligence sur le plan contentieux partenaire employé fraude escroquerie - risques financiers et juridique - Sapin 2 FCPA UK Bribery Act

Découvrez un exemple de mission traité par SKAN1

Rendez-vous à l’hôtel Suisse

Notre client a recours à la solution d’évaluation SKAN-III pour confondre des dirigeants de filiale soupçonnés de fraude à la surfacturation avec des fournisseurs

Découvrir le résultat des investigations


MOTS CLES

Autres articles sur le même sujet

Exemple de mission M&A

Un LBO en France qui aurait pu mal tourner sans le recours à notre solution d’évaluation SKAN-III particulièrement adaptée à la pratique M&A

> En savoir plus

"SKAN1.fr accompagne toutes les entreprises pour leur permettre d’apprécier les opportunités, mais aussi les menaces liées à leur environnement d’affaires et de réduire les risques de non-conformité en cas de contrôle de l’AFA."