Les autorités chinoises ont accusé le chef d’Interpol de corruption

Climat de corruption autour du patron d'Interpol chine
Climat de corruption autour du patron d’Interpol

Les autorités chinoises ont accusé de corruption Mr Meng Hongwei, le chef d’Interpol, quelques jours après que sa disparition ait provoqué un scandale international. Interpol a dit qu’il s’était retiré dans ce climat d’accusations. M. Meng est également vice-ministre de la sécurité publique en Chine, et il est devenu la dernière cible de la campagne anti-corruption de Pekin. La femme de M. Meng a lancé un appel pour sa sécurité, disant que son mari lui avait envoyé sur son téléphone mobile un émoji en forme de couteau avant sa disparition, indiquant ainsi le danger auquel il faisait face.

Lire aussi : Chine : l’IA anticorruption « Zero Trust » est-elle trop efficace ?

SOURCE

Evaluation SKAN-Check

Un dispositif rigoureux permettant d’apprécier dans un délai très court les risques majeurs concernant l’intégrité d’un individu ou d’une organisation.
Le 1er réflexe avant d’entamer toute nouvelle relation d’affaires.

"Skan1 accompagne toutes les entreprises pour leur permettre d’apprécier les opportunités, mais aussi les menaces liées à leur environnement d’affaires et de réduire les risques de non-conformité en cas de contrôle de l’AFA."

Nous vous conseillons aussi

Mots clés

Avertissement

Le contenu de cette publication n’est fourni qu’à titre de référence. Il est à jour à la date de publication. Ce contenu ne constitue pas un avis juridique et ne doit pas être considéré comme tel. Vous devriez toujours obtenir des conseils juridiques au sujet de votre situation particulière avant de prendre toute mesure fondée sur la présente publication.