En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.

Conformité et veille réglementaire : le plus grand défi des entreprises indiennes ?

Partager sur print
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Narendra Modi Conformité Règlementaire le plus grand défi des entreprises en Inde juridique et loi
Premier Ministre indien Narendra Modi

Depuis son arrivée au pouvoir en 2014, le Premier Ministre indien Narendra Modi s’est notamment fixé pour objectif de faire entrer l’Inde dans le top 50 des pays où il fait bon faire des affaires. Son gouvernement a par exemple mis en place un nouveau régime national de taxe sur les ventes, comparable à une sorte de TVA, qui a facilité la circulation des biens entre états à travers le pays. Il a également mis l’accent sur la numérisation de l’économie avec un effet direct sur la corruption, rendue de fait plus difficile par la traçabilité des transactions. Cela a permis à l’Inde de grimper de 23 places dans le classement « Ease of Doing Business 2019 » de la Banque mondiale, pour atteindre le rang 77 sur 190 pays étudiés.

Cependant, les efforts de M. Modi pour lutter contre la corruption et permettre à l’Inde de se hisser dans le top 50 engendre fatalement des dommages collatéraux. Ceux-ci pourraient même freiner ses plans visant à accélérer le développement du secteur marchand dans la troisième plus grande économie d’Asie. En effet, dans un récent sondage mené fin 2018 en Inde par le cabinet d’avocats Baker McKenzie auprès d’un échantillon de dirigeants (grands groupes et entreprises de taille intermédiaire), la conformité et la veille réglementaire sont identifiées comme le plus grand défi macroéconomique auquel font face les entreprises indiennes. Les chefs d’entreprise ont même estimé que c’est dans ce domaine que l’augmentation des coûts sera la plus importante au cours des deux prochaines années.

Selon Mini vandePol, présidente du groupe « conformité et enquêtes » pour l’Asie Pacifique chez Baker McKenzie à New Delhi, les entreprises, peu importe leur nationalité, doivent maintenant investir « de vrais dollars et de vraies ressources » pour assurer leur conformité. Il ne suffit plus d’annoncer que l’entreprise est conforme selon la législation du pays où se trouve le siège social. Elle doit l’être sur l’ensemble des pays où elle fait des affaires. C’est donc clairement devenu le problème n°1 à résoudre pour les entreprises indiennes, surpassant au classement les défis technologiques, la pression sur les coûts ou encore l’incertitude économique. « C’est une tendance qui commence à modifier fondamentalement la prise de décisions commerciales » conclut Mini VandePol.

Lire aussi : Etude de KPMG qui souligne l’impact de l’automatisation sur la gestion de la compliance

SOURCE

Bloomberg : Regulatory Cost Weighs on India’s CEOs as Modi Fights Corruption


Mission SKAN1 en Indonésie: évaluation ou due diligence sur investisseur potentiel opération M&A - investigation pour analyser les risques de réputation, juridique et financier - pep et exposée politiquement - sanction loi Sapin 2 FCPA et UK bribery Act

Découvrez un exemple de mission traité par SKAN1

Une affaire de famille

En Indonésie, la solution d’évaluation SKAN-III vient au secours d’un client concernant la conformité d’une opération de M&A sur fond de conflit d’intérêts

Découvrir le résultat des investigations


MOTS CLES

Autres articles sur le même sujet

Aux Etats-Unis, on peut observer, depuis le début 2020, que les entreprises mettent en œuvre tous les moyens disponibles pour assurer correctement sur le