En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.

Japon : les cas de blanchiment liés à la cryptocriminalité ont décuplé en 2018

Partager sur print
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Au Japon le bitcoin et cryptocriminalité crytomonnaies pour blanchiment argent risque de conformite fraude escroquerie
Le blanchiment au moyen de crytomonnaies se développe fortement au Pays du Soleil Levant

Plus de 7 000 cas présumés de blanchiment liés à des crypto-monnaies ont été signalés à la police en 2018, a déclaré jeudi l’Agence Nationale de Police (NPA).

Ce chiffre a plus que décuplé par rapport aux 669 cas de 2017. Cela s’explique en partie par une période de référence plus courte, soit 9 mois. En effet, l’obligation pour les opérateurs d’échange de devises cryptographiques, de déclarer les transactions suspectées d’être liées aux mouvements d’argent liquide obtenu illégalement, est entrée en vigueur en avril 2017 .

La crypto-criminalité peut se développer rapidement et en grande partie de façon anonyme. La police affirme même que, dans certains cas, la monnaie virtuelle a été utilisée pour payer des drogues illicites ou de la pornographie juvénile.

Parmi les 7 096 transactions suspectes, certains utilisateurs, dont les noms et les dates de naissance étaient différents, partageaient la même photo d’identité. D’autres semblaient se connecter à leur compte depuis l’étranger, même si leur adresse indiquée était au Japon.

En incluant toutes les transactions financières, 417 465 cas présumés de malversations ont été signalés à la police en 2018. Cela représente 17 422 de plus qu’un an auparavant. La plupart d’entre elles venaient d’institutions financières, soit 346 014 déclarations au total, suivies des sociétés émettrices de cartes de crédit, avec 15 114 cas signalés.

Pour contrer ce nombre croissant de transactions suspectes, la NPA prévoit deux axes de développement : former des spécialistes en analyse de données et tester une technologie d’intelligence artificielle (IA) capable de détecter les transactions illégales.

Ces dernières années, le Japon a connu d’importants vols de devises numériques dans un contexte d’augmentation du nombre de personnes qui achètent les différentes devises.

Lire aussi : Un nombre croissant de pays exposés au blanchiment d’argent

Source: Cases of money laundering linked to cryptocurrency in Japan up tenfold in 2018 | The Japan Times


Mission SKAN1 au Chili : évaluation ou due diligence sur le plan conformité partenaire intermédiare risques réputation, financiers et juridique - pep sanctions Sapin 2

Découvrez un exemple de mission traité par SKAN1

Un intermédiaire à risque

Au Chili, ce client soumet un intermédiaire potentiel à la solution SKAN-Investigation pour valider son éthique, sa réputation et ses réseaux locaux dans le cadre de la conformité Sapin 2

Découvrir le résultat des investigations


MOTS CLES

Autres articles sur le même sujet

Dans un monde à la complexité croissante, les marchés boursiers font planer la menace d’une instabilité permanente et de retournements fréquents. Les investisseurs sont
20 ans après l’entrée en vigueur de la convention, ce rapport montre que le défi de la lutte contre la corruption transnationale reste entier.
La lutte contre la corruption pourrait générer environ 1 trillion de dollars (760,23 milliards de livres sterling) de recettes fiscales supplémentaires chaque année dans

Exemple de mission M&A

Un LBO en France qui aurait pu mal tourner sans le recours à notre solution d’évaluation SKAN-III particulièrement adaptée à la pratique M&A

> En savoir plus

SKANAi accompagne toutes les entreprises pour leur permettre d’apprécier les opportunités, mais aussi les menaces liées à leur environnement d’affaires et de réduire les risques de non-conformité en cas de contrôle de l’AFA.