En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.

HEMPEL paie 33,4 millions $ pour solder une affaire internationale de corruption

Partager sur print
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Hempel affaire de corruption de 33,4 million $ sanction amnde
Hempel a reconnu des faits de corruption auprès de l’industrie navale, un de ses principaux clients

L’entreprise danoise Hempel A/S et sa filiale allemande Hempel GmbH ont déclaré le 4 mars qu’elles avaient versé 33,4 millions de dollars d’amendes cumulées au procureur du Danemark et au ministère public de Kiel en Allemagne pour arrêter les poursuites et clore la procédure en cours suite à des allégations de corruption.

Hempel, fondée en 1915 et basée à Copenhague, fabrique des peintures et des revêtements utilisés entre autres dans les industries navales, le transport maritime et les installations pétrolière et gazière. Elle emploie environ 6 000 personnes dans plus de 50 pays pour des revenus de l’ordre de 1,3 milliard de dollars en 2018.

L’affaire a débuté avec la découverte en 2016 de faits de corruption et de ventes illégales en Allemagne, dans d’autres pays d’Europe et en Asie. Cela avait d’abord provoqué le licenciement de plusieurs employés locaux dont des cadres dirigeants.

L’entreprise a ensuite elle-même alerté le procureur danois en charge de la grande criminalité économique internationale. Elle a également coopéré autant que possible avec les autorités danoises et allemandes lors de l’enquête.

Dans une déclaration accompagnant la publication du rapport annuel 2018, le PDG Henrik Andersen a qualifié les pratiques illégales « d’offense directe à l’intégrité des clients, mais aussi à la culture, aux valeurs et à tous les salariés de Hempel ». L’entreprise a depuis lors réalisé des investissements substantiels en interne et en externe pour éviter que des problèmes de conformité ne se reproduisent à l’avenir, et pour regagner la confiance des clients. Elle a « achevé la mise en place des mesures correctives internes et investi massivement pour atteindre aujourd’hui un cadre de conformité robuste « .

« C’est le prix à payer pour ne pas avoir été à la hauteur ni de nos obligations, ni des attentes de nos clients. Désormais, nous avons assaini notre situation et nous repartons de l’avant encore plus forts » a conclu M. Andersen.

Lire aussi : SNC-Lavalin : 5 milliards de dollars canadiens perdus en contrats suite aux accusations de corruption

Sources : FCPA blog , Hempel rapport annuel 2016

A consulter aussi :
code de conduite des salariés Hempel,
– Hempel Business Partner Code of conduct


Mission SKAN1 à Malte : évaluation ou due diligence sur le plan conformité - investigation pour analyser risques réputation, financiers et juridique avec fraude, corruption, escroquerie gouvernance avec un fournisseur

Découvrez un exemple de mission traité par SKAN1

Un écran de fumée

Grâce à la solution d’évaluation SKAN-II, ce client souhaite identifier les bénéficiaires économiques d’un fournisseur à risque et prendre les décisions qui s’imposent sur le terrain de la conformité

Découvrir le résultat des investigations


MOTS CLES

Autres articles sur le même sujet